… Et nous voilà fin mars… Nous venons de passer l’hiver entretenus dans la peur d’une catastrophe imminente, chaque fois repoussée à la prochaine quinzaine. Alors qu’il n’y a pas eu de surmortalité en France en février (nous sommes revenus à l’étiage de 2019), on nous promet maintenant que ce sera pour avril. Dans quel but ? Par quelle frayeur de l’autre ? Quelle lubie de contrôle ? Ou de soumission ? Quand cessera cette fuite en avant ? Car on comprend que le virus se fiche absolument de toutes nos prédictions, de tous nos modèles et de nos comportements. Il va où il veut, touche qui il veut et rien, à part l’immunisation naturelle ou vaccinale, ne l’empêche de se répandre dans l’air du temps.

Le temps des cerises

Sauf que… sauf que justement voilà l’printemps. Et bientôt le temps des cerises. Et ce temps-là n’est pas bon pour le virus, qui préfère l’humidité hivernale de nos réclusions intérieures. Alors sortez ! Flânez sur le canal de l’Ourcq. Courrez sur les quais de Seine. Divaguez sur les digues de Dunkerque et de Nice. II en va de votre santé mentale. Ouvrez les portes et les fenêtres. Mettez la literie au grand air et débarrassez-vous des parasites qui vous ont encombré tout l’hiver : les épidémiologistes ruineux, les membres du conseil scientifique, les prédicateurs d’apocalypse, et tous ceux qui ne nous offrent comme horizon que la geôle hermétique et la détention à perpétuité.  

Fêtez la commune. Tous ensemble, ouais ! Commémorez le courage des communards. Craignaient-t-ils le typhus avant de rejoindre la butte rouge ? Demandaient-ils l’autorisation d’Adolphe Thiers ?

Laisse la taupe au fond de sa taupinière et sors de ta cave.

Va Butte aux cailles, au Château d’eau, au Père Lachaise, rue Ramponeau.

Évade-toi.

Les belles auront la folie en tête

Et les amoureux, du soleil au cœur … 

Le temps des cerises, Jean-Baptiste Clément »

C'est le printemps ! belle chanson de Léo Ferré

https://www.youtube.com/watch?v=7pKj-tKd_38

 

Merci à notre ami Henri pour son courriel ! C'est l'printemps !