Voici des extraits d'un texte de Serge Latouche datant de 2007 qui n'a pas pris une ride :

Extraits de "Pour une politique de la décroissance", coordonné par Baptiste Mylondo, Ed. Golias, 2007



« Au départ, la décroissance est simplement une bannière derrière laquelle se regroupent ceux qui ont procédé à une critique radicale du développement et veulent dessiner les contours d’un projet alternatif pourune politique de l’après-développement. (…) Le projet de décroissance…ne s’inscrit pas dans l’espace de la politique politicienne, mais vise à rendre toute sa dignité à la politique. »

« Le changement de cap indispensable n’est pas de ceux qu’une simple élection pourrait résoudre en mettant en place un nouveau gouvernement ou en votant pour une autre majorité. Ce qui est requis est beaucoup plus radical : une révolution culturelle ni plus ni moins. Toutefois, précisons tout de suite que pour nous, comme pour Castoriadis, « révolution ne signifie ni guerre civile, ni effusion de sang ». (…) « La révolution signifie l’entrée de l’essentiel de la communauté dans une phase d’activité politique, c’est-à dire institutante. »

« Pour le moment, le mouvement de la décroissance n’a pas vraiment réfléchi à un programme politique précis, car le travail d’autotransformation en profondeur nous semble plus important que les échéances électorales. »

« Agir localement : une nouvelle façon de faire de la politique »

« La réalisation d’initiatives locales « démocratiques » est plus « réalistes » que celle d’une démocratie mondiale. Il est exclu de renverser frontalement la domintation du capital et des puissances économiques. Il ne reste que la possibilité d’entrer en dissidence. C’est précisément la stratégie adoptée par les zapatistes et le sous-commandant Marcos. »

« Peser dans le débat, infléchir les positions des uns et des autres, faire prendre en considération certains arguments, contribuer à faire évoluer ainsi les mentalités, telle est, à ce jour, notre mission et notre ambition. »

Voir aussi "La société du spectacle" de GE Debord thèse 86 : «Toute l'insuffisance théorique dans la défense scientifique de la révolution prolétarienne peut être ramenée, pour le contenu aussi bien que pour la forme de l'exposé, à une identification du prolétariat à la bourgeoisie du point de vue de la saisie révolutionnaire du pouvoir ».


Par ailleurs, aura lieu le 26 janvier une réunion de décroissants francophones pour savoir pourquoi nous n'avons pas réussi à construire un mouvement de la décroissance visible, même si le mot de décroissance l'est devenu.

 

 

jluc pasquinet