petrole et monde

En ces temps de baisse des prix du pétrole, il est bon de rappeler quelques évidences sur le pic de production pétrolière dont l'avènement conditionne de fait les changements sociaux majeurs à venir.

Piqure de rappel donc à partir d'une recension des ressources les plus accessibles sur le net.

- Premier rappel : aucune loi simple ne relie le volume de pétrole produit et consommé au prix du baril. Voir la mise au point argumentée de Jancovici sur le site Manicore.

- A ce propos, l'évolution du prix du pétrole a pour effet d'affaiblir les nouveaux producteurs de pétrole de schiste (Etats-Unis) et de sables bitumineux (Canada). Par exemple l'extraction du pétrole de schiste n'est renatble qu'avec un prix du baril supérieur à 75 dollars. On peut légitimement se demander : à qui profite cette baisse rapide des cours ? Un article des Echos évoque la faillite en cours de certaines exploitations américaines. Sur ce sujet on peut voir également l'article de Libération. Conclusion : la baisse des prix que nous constatons aujourd'hui n'est pas durable. L'OPEP ne peut soutenir cette stratégie durablement et fera remonter les prix.

- L'évolution récente des prix qui est donc conjoncturelle ne remet pas en cause le pic pétrolier, puisqu'il n'existe pas de lien direct entre prix, consommation et production. Sur ce point lire la mise au point de Benoit Thévard. Celui ci rappelle notamment que nous sommes entrés dans une phase qui met fin au pétrole abondant et bon marché : la production de pétrole conventionnel ne croit plus depuis 2006 (un graphique ici) et on découvre trois fois moins de pétrole désormais que l'on en consomme. Le rendement énergétique des nouvelles techniques d'extraction (schistes, sables bitumineux) est très faible ( sur les sables bitumineux, sur le éptrole de schiste).

- On ne doit pas se représenter le "pic" pétrolier (traduction malheureuse de "peak oil") comme un pic brutal mais comme un sommet de production en forme de plateau ondulant. Voir les graphiques de B. Thévard.

Pour en savoir plus on peut se reporter à l'article de Richard Heinberg qui résume son livre Pétrole la fête est finie.

On peut également revenir sur l'histoire de la face cachée du pétrole à partir du documentaire suivant :

"La Face Cachée du Pétrole" (1/2) : Le partage du monde